MNK ONE - juin PCGP.gif

  Trois fonds de Vatel Capital pour réduire son IR 2018

Par : edicom

La société de gestion spécialisée dans l’investissement dans les PME cotées et non cotées lance son offre IR 2018 permettant aux investisseurs de se positionner sur différents supports d’investissements aux sous-jacents solides et de diminuer la note fiscale.

Le FCPI Dividendes Plus n°7

Ce FCPI (code ISIN FR0013353604) a pour objectif d’être investi à hauteur d’au moins 70 % de son actif (le quota minimum) dans des PME innovantes, sélectionnées notamment suivant des critères de maturité, de rentabilité, de potentiel de développement et sur leur capacité à verser des dividendes. Ce taux pourra être porté à 100 % (le quota maximum) en cas de parution du décret visé à l’article II de l’article 74 de la loi de finances 2018, afin notamment d’optimiser la réduction d’impôt sur le revenu dont pourraient bénéficier les souscripteurs. Dans le cas contraire, le fonds respectera le quota minimum.

Parmi les secteurs d’activité susceptibles d’être privilégiés, on peut citer l’industrie innovante (énergie, secteur naval, matériaux), la santé et le numérique.

La souscription (valeur de la part 100 €, hors droits d’entrée ; souscription minimale 1 000 €, soit 10 parts, hors droits d’entrée) au FCPI Dividendes Plus n°7 donne lieu à une réduction d’impôt sur le revenu de 18% en contrepartie d’un risque de perte en capital et d’une durée de blocage de 6 ans maximum, soit au plus tard le 31 décembre 2024. Le taux de réduction pourra être porté à 25% en cas de parution du décret visé à l’article II de l’article 74 de la loi de finances 2018. Et cela dans la limite d’un montant souscrit de 12 000 euros pour un célibataire et de 24 000 euros pour un couple.

Le FIP Corse Kallisté Capital n°11

L’objet principal de ce FIP (Code ISIN FR0013351970) est d’investir à hauteur de 70 % (minimum) dans une quinzaine de PME familiales corses, principalement dans le cadre d’opérations de capital-développement et de transmission, pour des tickets unitaires compris entre 0,5 et 2,5 M€. Vatel Capital porte une attention spécifique à quelques secteurs particulièrement dynamiques en Corse : santé/dépendance, énergies renouvelables, tourisme, services aux entreprises, et agroalimentaire. Au total, depuis 2008, les FIP corses gérés par Vatel Capital ont investi dans près de 70 PME corses.

La souscription au FIP Corse Kallisté Capital n°11 ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu équivalent à 38 % de l’investissement en contrepartie d’un risque de perte en capital et dans la limite d’une réduction d’impôt potentielle maximum de 4 560 euros pour un célibataire et de 9 120 euros pour un couple (dans la limite du plafond des niches fiscales de 10 000 euros).

Pour infos : blocage des avoirs de 7 ans, prorogeable deux fois un an, sauf dans les cas de dissolution anticipée prévus à l’article 28 du Règlement, soit au plus tard le 31 décembre 2027 sur décision de la société de gestion. Valeur de la part de la part A 100 €, hors droits d’entrée. Souscription minimale 1 000 €, soit 10 parts (hors droits d’entrée). Durée de blocage des parts jusqu’au 31 décembre 2025 (et au 31 décembre 2027 maximum sur décision de la société de gestion).

Le FIP DOM Mascarin Capital n°2

Le fonds (code ISIN FR0013351988) s’appuie sur un vaste réseau de plus de 30 000 TPE et PME basées dans les DOM, et l’expertise sectorielle de Vatel Capital pour financer des projets de développement dans les secteurs de l’agroalimentaire, le tourisme, les énergies renouvelables et les services aux entreprises.

Ce FIP bénéficie des mêmes avantages que les FIP corses et avec lesquels il peut être cumulé. La souscription donne droit à une réduction d’impôt sur le revenu équivalent à 38 % de l’investissement en contrepartie d’un risque de perte en capital et dans la limite de 12 000 euros pour un célibataire et de 24 000 euros pour un couple, soit une réduction d’impôts potentielle maximum de 4 560 euros pour un célibataire et de 9 120 euros pour un couple (dans la limite du plafond des niches fiscales de 10 000 euros).

Pour infos : blocage des avoirs de 7 ans, prorogeable deux fois un an, sauf dans les cas de dissolution anticipée prévus à l’article 28 du Règlement, soit au plus tard le 31 décembre 2027 sur décision de la société de gestion. Valeur de la part de la part A 100 €, hors droits d’entrée. Souscription minimale 1 000 €, soit 10 parts (hors droits d’entrée). Durée de blocage des parts jusqu’au 31 décembre 2025 (et au 31 décembre 2027 maximum sur décision de la société de gestion).

L’investissement direct dans les terres agricoles et les forêts

Au travers de deux sociétés dédiées, les souscripteurs peuvent investir aux côtés d’agriculteurs dans des terres agricoles (céréalières, viticoles…) et dans des forêts en exploitation. Réduction d’impôt sur le revenu équivalent à 18 % de l’investissement dans la limite de 50 000 euros pour un célibataire et de 100 000 euros pour un couple, soit une réduction d’impôts potentielle maximum de 9 000 euros pour un célibataire et de 18 000 euros pour un couple (dans la limite du plafond des niches fiscales de 10 000 euros, le solde étant reportable).

  • Mise à jour le : 04/10/2018

Vos réactions