Giga Banniere Generali Luxembourg  Profession CGP mai juin 2019.gif

  Un FCPI ENR investit dans le plus grand parc photovoltaïque d’Europe

Par : edicom

Créé en juillet dernier, ce fonds de capital-investissement dédié aux énergies renouvelables vise un deuxième closing au cours du premier trimestre 2015.

Trois mois après la création de son fonds Transition Energétique France, Acofi, groupe indépendant de services financiers fondé en 1990, annonce la conclusion d’une première opération avec son investissement dans le plus grand parc photovoltaïque d’Europe constitué de plusieurs centrales représentant une puissance globale de 300 MWc. Ce projet, situé sur la commune de Cestas, près de Bordeaux, a été développé par Neoen, l’un des principaux producteurs d’énergie renouvelable indépendant.

Acofi Gestion acquiert pour les clients de Transition Energétique France, 48 MW en cumulé, aux côtés de huit autres investisseurs.

La construction de chacune des centrales est confiée à un consortium Eiffage-Clemessy – Schneider Electric – Krinner, qui en assurera également l’opération et la maintenance. L’investissement global du projet est supérieur à 360 millions d’euros. Ce parc sera directement raccordé au réseau à très haute tension, et entrera en service en octobre 2015. Il produira chaque année plus de 350 gigawatt-heures, ce qui correspond à la consommation électrique de l’ensemble de la population de Bordeaux.

Transition Energétique France est un FPCI (fonds professionnel de capital-investissement) dédié aux énergies renouvelables. Il investit dans des sociétés de production d’électricité d’origine photovoltaïque, et marginalement éolienne, situées en France métropolitaine. La stratégie d’investissement menée par l’équipe de gestion vise à faire bénéficier les investisseurs des revenus prévisibles que procurent les infrastructures énergétiques acquises à un moment où les tarifs de rachat réglementés de l’électricité sont désormais proches des prix de marché. L’objectif est d’offrir aux investisseurs sur un horizon de huit ans un TRI attractif de 8 à 10 %, avec une distribution de revenus récurrents dès la deuxième année.

  • Mise à jour le : 06/11/2014

Vos réactions