REvenu Pierre giga-banner-profession-cgp-lrp-2019-1.gif

  Les investisseurs actifs sur Internet

Par : Paola Feray

Selon une étude menée chaque année sur le marché du courtage en ligne (actions, ETF, warrants…), la France comptait en avril 2015 environ 520 000 actionnaires particuliers actifs sur Internet (+ 10 % par rapport à 2012).

Ce chiffre représente 1 % de la population française adulte (contre 1,7 % en Grande-Bretagne et 1,3 % en Allemagne). Entre avril 2014 et avril 2015, environ 20 % des investisseurs actifs l’année précédente n’ont passé aucun ordre, mais 10 % de nouveaux investisseurs sont apparus et 12 % d’anciens investisseurs « dormants » ont réinvesti.

Des hommes, plutôt âgés et au patrimoine important

Les investisseurs actifs sur Internet ne sont pas plus jeunes que les autres actionnaires individuels. L’âge moyen des investisseurs actifs en ligne est de 56 ans, les plus de 60 ans représentant environ la moitié d’entre eux. Ce sont à 93 % des hommes. Leur patrimoine financier médian s’élève à 230 000 euros. Le nombre de particuliers qui investissent en actions sur Internet est en légère hausse, de 2 % sur un an. Parallèlement, le nombre d’investisseurs en Exchange-Traded Funds (ETF) a crû de 12 %.

Les actions individuelles avant tout

Les investisseurs en actions sur Internet déclarent investir les deux-tiers de leurs avoirs en actions individuelles françaises (57 %) ou étrangères (11 %). Ils n’investissent en moyenne que 8 % de leurs avoirs au travers de placements collectifs (FCP et Sicav). Par ailleurs, près de 20 % des avoirs de ces investisseurs sont placés en épargne bancaire sans risque.

82 000 particuliers ont investi en ETF

Le nombre d’investisseurs actifs en ETF (Exchange-Traded Funds ou trackers) croît rapidement (+ 50 % depuis 2012). En moyenne, ils investissent autant en ETF qu’en placements collectifs (respectivement 10 % de leurs avoirs globaux). Parallèlement, le nombre d’investisseurs actifs en warrants (environ 23 000 en 2015) a baissé de 25 % en quatre ans.

  • Mise à jour le : 30/10/2015

Vos réactions