Banniere Salon Immo neuf paris 2020-940x90.gif

  Epargne-retraite : une préoccupation pour sept Français sur dix

Par : edicom

Selon les résultats de l’étude annuelle de l’AMF sur les attitudes et opinions des épargnants, la retraite constitue l’une des priorités des Français qui mettent de l’argent de côté. L’immobilier reste le placement privilégié, loin devant les actions.

La troisième édition du baromètre de l’épargne et de l’investissement* indique que : 

- La première préoccupation des Français reste de « faire face à d’éventuelles dépenses imprévues ».

- 71 % des Français interrogés placent parmi leurs priorités d’épargne l’objectif de « disposer d’un capital en vue de la retraite, pour avoir suffisamment d’argent tout au long de votre retraite » et 38 % la qualifient de « préoccupation forte ». 

- 53 % des actifs déclarent mettre de l’argent de côté en préparation de la retraite, un chiffre à la hausse ces deux dernières années (48 % en 2017). Seulement un actif sur cinq (21 %) le fait régulièrement (dont 86 % tous les mois).

- 70 % des Français qui ne mettent jamais ou quasiment jamais d’argent de côté pour la retraite précisent ne pas le faire « par contrainte, faute de moyens suffisants ». Seuls 26 % le font par choix personnel.

Le montant moyen épargné par les Français en préparation de leur retraite s’élève à 2 300 euros par an (100 euros de plus que l’année précédente).


L’immobilier, placement préféré des Français

La moitié des actifs pensent que leur épargne ne sera pas suffisante pour la retraite, tandis que 23 % considèrent qu’elle sera « suffisante », une proportion en hausse (+19 % en 2018). Cependant, près d’un actif sur deux reconnaît n’avoir « aucune idée du montant d’épargne nécessaire » pour constituer un complément de revenus suffisant pour sa retraite.
Quant au placement considéré comme « le plus adapté » sur le long terme pour la retraite, l’immobilier arrive en tête, suivi de l’épargne salariale et de l’assurance vie en euros. Les placements boursiers ne recueillent une bonne note (entre 7 et 10 sur 10) qu’auprès de 29 % des sondées. La confiance dans les produits actions a d’ailleurs baissé en 2019, à 21 % contre 27 % en 2018. Seul un Français sur cinq envisage un investissement en actions dans les 12 prochains mois.

 

* Enquête menée en septembre-octobre 2019 par l’institut Audirep

  • Mise à jour le : 24/01/2020

Vos réactions