Keys AM.gif

  Université de Poitiers : former des financiers à la gestion de patrimoine

Par : Benoît Descamps

Créé en 1998 et dirigé par Anne-Gaël Vaubourg et Oros Cornel, le master spécialité Gestion de patrimoine de l’université de Poitiers se différencie des autres formations en gestion de patrimoine car axé avant tout sur une approche financière. Présentation.

Fin novembre dernier, le master Gestion de patrimoine de l’université de Poitiers fêtait son vingtième anniversaire. Pour l’occasion, une table ronde, ainsi qu’une séance de témoignages d’anciens diplômés, ont été organisées en présence de Robert Ophèle, le président de l’Autorité des marchés financiers (AMF), le tout suivi d’une cérémonie de remise des diplômes pour la promotion sortante (2017-2018).

Un fort accent financier

Cette formation est une spécialité du master Monnaie, banque-finance, assurance qui propose une autre discipline, Epargne institutionnelle qui forme des professionnels de la finance de marché et de la gestion d’actifs (analyste financier, gérant de portefeuille, analyste des risques…). Des cours communs sont donc réalisés entre les étudiants de ces deux spécialités.

Ainsi, ce master, contrairement à la plupart des autres formations sur le marché, dispose d’une dimension forte en matière de finance. Il est suivi sur deux années : un master 1 sans spécialisation, et un master 2 de spécialisation sur la gestion de patrimoine. « La formation en master 2 comprend une forte composante de droit et de fiscalité, mais nous proposons avant tout une formation économique qui est d’ailleurs très appréciée des recruteurs », signale Anne-Gaël Vaubourg, codirectrice de la formation en compagnie d’Oros Cornel.

Un master 2 en alternance

Si à l’issue du master 1 les étudiants réalisent un stage d’une durée de quatre mois (non obligatoire, mais vivement conseillé), durant la deuxième année ils peuvent intégrer un établissement via un contrat d’apprentissage. « Nous les incitons à choisir cette voie car elle favorise davantage leur insertion professionnelle qu’un stage, précise Anne-Gaël Vaubourg. Et cela se vérifie dans les faits, car 75 % de nos étudiants sont embauchés dans le mois qui suit l’obtention de leur diplôme ; six mois après, le taux d’emploi passe à 97 %. Nous les accompagnons dans la recherche de leur contrat, notamment via les relations que nous entretenons de longue date avec des établissements bancaires locaux, mais aussi les compagnies d’assurance du fait de notre proximité avec la ville de Niort. » Les cours sont ainsi organisés sur le rythme de trois jours à l’université et deux jours en entreprise de septembre à février ; puis les étudiants passent 100 % de leur temps en entreprise.

L’intégration au monde du travail des futurs diplômés est également favorisée par l’intervention de professionnels en exercice, notamment des anciens étudiants (banquiers locaux ou parisiens, assureurs, avocats, conseils en gestion de patrimoine indépendants…). En effet, en deuxième année de master, ils assurent 70 % des cours sur les techniques professionnelles, des séances sur leurs parcours, les débouchés, l’entraînement aux entretiens de recrutement, l’élaboration du CV… Des « job market », journées durant lesquels les entreprises viennent se présenter aux étudiants, sont également organisés chaque année. Anne-Gaël Vaubourg ajoute : « La formation en gestion de patrimoine comprend des modules en matière de techniques commerciales, de négociation, de prise de parole en public… Nous les formons également à l’utilisation de logiciels professionnels, comme Big Expert d’Harvest ».

Le contenu de la formation est régulièrement mis à jour en concertation avec les professionnels et en fonction des besoins et des attentes des entreprises du secteur. L’année de master 2 se conclut par la remise et la soutenance d’un rapport de stage en septembre.

Un parcours sélectif

L’accès à la formation se fait en master 1 (uniquement en formation initiale). Les étudiants sélectionnés proviennent majoritairement de licence en économie et sont sélectionnés sur dossier et entretien. A la marge, des diplômés d’une licence en droit ou en mathématiques peuvent intégrer la formation. « La formation est conçue sur deux années avec un parcours progressif jusqu’à la spécialisation. Dans nos critères de recrutement, outre la qualité du dossier académique, nous accordons une grande importance au projet professionnel de l’étudiant. Nous apprécions plus particulièrement lorsqu’ils ont déjà réalisé des stages ou des jobs d’été dans des établissements financiers. Cela prouve que leur projet professionnel est mature », spécifie Anne-Gaël Vaubourg.

Il est également nécessaire de détenir un bon niveau d’anglais car de nombreux enseignements sont dispensés dans cette langue. Les dépôts des dossiers d’inscription pour la prochaine rentrée de 2019 seront possibles à compter du mois d’avril prochain.

Chaque année, au maximum vingt-cinq étudiants suivent la formation en master 1 et en master 2, où la spécialisation en gestion de patrimoine est plus suivie (actuellement douze sur les vingt-et-un élèves en master 2). « Les promotions sont volontairement limitées en nombre afin d’être en capacité de bien accompagner les étudiants dans leur parcours et, ainsi, de renforcer la qualité de leur insertion professionnelle ».

 

Coordonnées
Université de Poitiers

Master 1 et 2 Monnaie, banque, finance, assurance - spécialité Gestion de patrimoine

Adresse : Faculté de sciences économiques - Bâtiment A1 - 2, rue Jean Carbonnier - TSA 81100 - 86073 Poitiers Cedex 9

Responsables de formation

Oros Cornel ([email protected]) et

Anne-Gaël Vaubourg ([email protected])

Assistante de formation

Fabienne Palomarès ([email protected])

Tél. : 05 49 45 31 71

www.univ-poitiers.fr

  • Mise à jour le : 29/01/2019

Vos réactions