940 x 90.jpg

  Easy Buziness, nouvel outil d’allocation d’actifs

Par : Benoît Descamps

Easy Buziness est une plate-forme digitale de sélection d’OPCVM et d’allocation d’actifs en multigestion développée par Bruno Zutterling, Claude Cadeau et Edgar Bornet.

Easy Buziness, telle est le nom de cette plate-forme de profilage de portefeuille, de sélection de fonds et d’allocation d’actifs accessible en ligne créée il y a quatre ans et désormais ouverte au marché des CGP. Cette société est détenue par Bruno Zutterling (gérant du cabinet Wealth Patrimoine à Boulogne-Billancourt et ancien gérant de portefeuille), Claude Cadeau (ancien CGP et créateur du logiciel O2S revendu à Harvest) et Edgar Bornet (expert-comptable et commissaire aux comptes basé à Londres). « Easy Buziness aborde le conseil en investissements financiers de manière pédagogique et compréhensible, tout en accroissant la performance via des outils de sélection et de suivi des supports d’investissements, annonce Bruno Zutterling, fondateur associé. L’objectif est d’éclairer la décision du client final peu habitué au langage technique financier et d’emporter son acceptation, à la fois lors de la construction du portefeuille et lors des arbitrages. Les mots-clés de notre démarche sont pédagogie, simplicité, défense des intérêts du client, suivi des préconisations et efficience. Une démarche qui respecte donc les attentes du régulateur vis-à-vis des professionnels du conseil financier. »

L’outil repose sur une base de données de fonds, d’ETF et d’OPCI issues de Morningstar, soit 138 000 parts de fonds commercialisés en France. Chacun d’entre eux est alors noté en fonction de la régularité de leur performance (qu’elle soit positive ou négative) et leur capacité à surperformer les concurrents de leur catégorie, selon une note allant de 0 à 20 déterminée par une méthodologie quantitative propriétaire. « Il s’agit donc de déterminer quels sont les fonds qui, dans un univers d’investissement donné, surperforment de manière régulière leurs concurrents. Cela permet de délivrer une bien meilleure performance sur le long terme, d’éviter les biais comportementaux ou encore offre une meilleure compréhension des arbitrages à réaliser », note Claude Cadeau, directeur associé. L’analyse de ces données repose sur une période de trois à cinq ans, avec des données mensuelles.

Pour choisir les supports d’investissement, le professionnel et son client peuvent restreindre l’univers aux sous-jacents proposés au sein d’une assurance-vie, intégrer des critères de notation d’Easy Buziness ou d’autres plus classiques, comme la volatilité. Des comparaisons de comportements des fonds sont possibles jusqu’à cinq fonds, et des alertes paramétrables peuvent être mises en place lorsque leur trajectoire se révèle anormale.

Par ailleurs, un outil d’allocation d’actifs est proposé. Le CGP peut alors s’appuyer sur des profils créés par Easy Buziness ou construire lui-même ses allocations stratégiques. Des alertes sur le portefeuille sont également possibles. Le CGP peut également partir d’un portefeuille existant, l’analyser et lui donner une note sur 20 sur la qualité globale des fonds sélectionnés.

L’accès à l’outil débute à 2 500 € par an, puis les tarifs évoluent selon les fonctionnalités utilisées, le nombre d’utilisateurs et le nombre de portefeuilles suivis.

  • Mise à jour le : 05/09/2019

Vos réactions