REvenu Pierre giga-banner-profession-cgp-lrp-2019-1.gif

  Pierre-papier : un retour à la normale pour les SCPI de rendement

Par : edicom

2018, un moins bon cru pour les SCPI ? Selon MeilleureSCPI, 2017 avait été marquée par une collecte abondante pour une société de gestion, l’année 2018 est donc un retour à la « normale » avec une collecte s’établissant à 5,35 Md€, en baisse de 13,85 % par rapport à l’année 2017 (et 5,56 % en normalisant la collecte exceptionnelle de 2017).

Les investissements ont été importants avec plus de 5 Md€ d’investissements au cours de l’année. La collecte a donc été totalement absorbée. La performance des SCPI pour l’année 2018 est encore en léger recul suivant l’ensemble des placements. Toutefois on peut observer un ralentissement de la baisse. Certaines SCPI voient progresser leurs dividendes. L’année 2019 commence avec des challenges importants pour les gérants : impact des gilets jaunes pour les commerces, mise en place des versements programmés, digitalisation des process, etc.

Selon MeilleureSCPI, 2018 a été marqué par un léger recul de la collecte, mais si l’on regarde dans le détail, on voit que la dynamique de fin d’année est meilleure que les années précédentes. Les SCPI de rendement ont ainsi collecté 5,34 Md€ au cours de l’année. Une collecte investie dans sa totalité (5,05 Md€) avec environ 2 millions de mètres carrés de surface acquises au cours de l’année. Les sociétés de gestion prouvent ainsi une nouvelle fois leur capacité à investir en France et dans la zone euro.

Un 4e trimestre 2018 très dynamique

Selon MeilleureSCPI, au quatrième trimestre 2018, les SCPI de rendement ont collecté 1,53 Md€ (+ 16,5 % comparé au quatrième trimestre 2017). Leur collecte nette globale s’établit ainsi à 5,34 Md€ pour l’année 2018. Les SCPI bureaux et les SCPI diversifiées ont majoritairement mené cette collecte avec respectivement une participation de 47,45 % et 28,97 %. La part restante se répartie entre les SCPI spécialisées (15,45 %) et les SCPI commerces (8,14 %). A noter que la participation de ces deux catégories représente chaque trimestre une part croissante de la collecte. Avec 123 Md€ collectés au cours du trimestre, la SCPI Primovie participe à hauteur de 8,03 % à la collecte globale du quatrième trimestre 2018.

Investissements : l’Ile-de-France, à nouveau plébiscitée par les SCPI

La fin d’année a été active pour les gérants de SCPI, en effet avec 2 Md€ investis, les investissements de cette fin d’année sont fortement dominés par les actifs de bureaux à 58%. Ils sont suivis par les actifs de commerces à 21%. La part restante se ventilant entre les hôtels (4%), les actifs de santé (7%) et les bâtiments logistiques (3%).

Le prix moyen d’acquisition s’établit ce trimestre à 3 335 €/m2, toutes typologies confondues. Un montant en hausse en comparaison avec le troisième trimestre 2018, où il était de 2 667 €/m2. Au 4e trimestre 2018, le prix moyen au m2 à l’étranger est de 2 137 €/m2 contre 6 149 €/m2 pour les acquisitions en Ile-de-France. Ce trimestre, le rendement immobilier moyen des acquisitions est de 6,61%. Ce qui devrait offrir de belles perspectives aux épargnants.

Un rendement (TDVM) 2018 de 4,39 %

Pour l’année 2018, les SCPI de rendement affichent un TDVM moyen de 4,39 % toutes catégories confondues. Cependant, cette performance varie d’une typologie à l’autre. Ainsi, les SCPI de bureaux affichent un TDVM moyen à 4,22 %, contre 4,85 % pour les SCPI diversifiées, qui vont chercher la performance dans différentes typologies d’actif.

Par ailleurs, les performances locatives des SCPI ne cessent de s’améliorer. A fin 2018, les SCPI affichent un TOF à 90,54 %. Elles dépassent ainsi le niveau record atteint en 2017 (90,38 % au 31 décembre 2017).

 

 

  • Mise à jour le : 01/03/2019

Vos réactions