Comgest_Monde_940x90_FR.gif

  Quels sont les frais des placements financiers ?

Par : edicom

Les frais appliqués aux placements investis en actions ou via des fonds ont tendance à baisser depuis plusieurs années. C’est ce que révèle l’AMF dans son Observatoire de l’épargne, l’entrée en vigueur de la directive MIF 2 ayant renforcé l’obligation d’une information complète sur les coûts et les frais supportés par les investisseurs.

L’Observatoire de l’épargne de l’AMF suit, depuis 2011, l’évolution des frais appliqués aux placements directs en actions ou via les placements collectifs.

Les frais des investissements directs en actions

Les frais des ordres d’achats ou de vente d’actions et les droits de garde varient beaucoup d’un acteur à l’autre et selon le canal choisi (Internet, téléphonie, agence).

Stabilité des frais de courtage dans les banques

Les frais de courtage appliqués aux ordres d’achat et de vente d’actions passés en ligne sur Euronext dans les grands réseaux bancaires ont été relativement stables entre 2017 et 2018.

Au 1er août 2018, le coût total moyen d’un ordre internet de 5 000 euros sur Euronext Paris était de 0,52 % (soit 25,8 euros) contre 0,53 % en 2017. D’une banque à l’autre, les tarifs vont du simple au triple : pour un ordre de 5 000 euros sur Euronext Paris, le coût varie de 0,30 % à 0,75 % du montant de l’ordre.

Frais de courtage moyens sur Internet auprès des banques

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les droits de garde en légère baisse

Les droits de garde rémunèrent la conservation des titres et les opérations administratives effectuées par l’établissement pour le compte des titulaires. Pour un portefeuille d’un montant total de 10 000 euros répartis sur 10 lignes, au 1er août 2018, les droits de garde annuels moyens sont de 0,65 % du montant total investi (0,67 % en 2017).

D’une banque à l’autre, pour un portefeuille de 10 000 euros répartis sur 10 lignes, les droits de garde observés vont de 0,30 % à 0,96 % du montant du portefeuille.

Droit de garde moyens dans les banques

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les frais des spécialistes en ligne baissent

Les frais des ordres passés via les sites des intermédiaires spécialisés sont en baisse régulière. Pour un ordre d’achat ou de vente de 5 000 euros d’actions sur Euronext Paris, ils sont de 7,6 euros (8,4 euros en 2016 et 11,25 euros en 2011). Ces spécialistes de l’investissement en ligne ne prévoient aucuns droits de garde.

Frais de courtage moyens, sur Internet, auprès des spécialistes en ligne

 

 

 

 

 

 

Les frais des placements collectifs

L’investisseur en OPC (organisme de placement collectif), outre les éventuels droits d’entrée, acquitte des frais courants annuels de fonctionnement et de gestion. Ces frais diffèrent d’une catégorie de fonds à l’autre et d’un fonds à l’autre.

Nouvelles baisses des frais en 2017

En 2017, les frais courants de l’ensemble des OPC français ouverts au public se sont globalement élevés à 1,36 %, en baisse par rapport à 2016 (1,41 % - Source : Six Financial Information, agence de mesure et d’analyse des fonds, effectue un suivi des frais des fonds français ouverts au public (environ 6 000 fonds). Les moyennes sont calculées sans pondération par la taille des fonds).

Les fonds d’actions, toutes catégories confondues, ont affiché pour 2017 des frais courants moyens de 1,66 % (1,70 % en 2016 et 1,74 % en 2015). Les frais moyens des 761 fonds diversifiés recensés ont été de 1,71 % en 2017 (1,80 % en 2016 et 1,85 % en 2016).

 Les frais courants en 2017 pour une sélection de catégories d’OPC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Baisse marquée depuis 2010 pour les fonds d’actions et diversifiés

Entre 2010 et 2017, les frais courants ont baissé pour les principales catégories de fonds. Ils ont diminué de 2,3 % à 1,9 % pour les fonds d’actions françaises. Dans la catégorie des fonds diversifiés, les frais courants moyens sont passés de 2,1 % à 1,7 %.

Evolution des frais courants moyens des OPC français de 2010 à 2017, en %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commissions de surperformance

Les frais courants ne prennent pas en compte les commissions de surperformance, qui sont fréquentes dans certaines catégories de fonds. En 2017, ces commissions ont été égales à 0,24 % en moyenne pour les fonds d’actions françaises et à 0,17 % pour les fonds d’actions européennes. Elles ont également représenté 0,24 % en moyenne pour les obligations de pays émergents ou encore 0,65 % pour les fonds alternatifs « multi-stratégies ». En 2017, le total des frais additionnant frais courants et commissions de surperformance s’est établi en moyenne à 2,10 % pour les fonds d’actions françaises et à 2,14 % pour les fonds d’actions européennes.

 

Gestion passive et gestion active

En 2017, les 165 ETF d’actions, fonds indiciels cotés, ont affiché des frais moyens égaux à 0,41 % et les 77 fonds classés « indiciels » à 1,02 %. La moyenne des frais totaux annuels des fonds d’actions, hors fonds « indiciels » et ETF, s’est établie à 1,90 % (2,27 % pour 334 fonds d’actions européennes et 2,16 % pour 151 fonds d’actions françaises).

 

Le canal Internet, 3 fois moins cher

Les frais de courtage diffèrent selon le canal utilisé. Ils sont 2 à 3 fois plus élevés par téléphone ou en agence. Les coûts moyens d’un ordre de 5 000 euros, selon le canal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : AMF. Frais moyens d’achat et de vente d’actions cotées sur Euronext Paris, sur la base des tarifs de 16 banques à réseau, seules 10 d’entre elles affichant un tarif pour le passage d’ordre en agence ou par téléphone.

  • Mise à jour le : 14/02/2019

Vos réactions