Comgest_Monde_940x90_FR.gif

  L’Orias publie son rapport annuel 2018

Par : Elisa Nolet

L’étude constate une augmentation du nombre d’intermédiaires immatriculés en assurance, banque et finance.

L’organisme parapublic, placé sous la tutelle de la direction générale du Trésor, vient de publier son rapport pour l’année 2018. Au 31 décembre 2018, l’Orias recense 61 383 intermédiaires immatriculés en assurance, banque et finance pour 102 769 inscriptions, des chiffres respectivement en hausse de 4% et 5%. Une augmentation dans la droite ligne des années précédentes, avec toutefois des disparités selon les catégories d’inscription : de – 6 % pour les agents liés de prestataires de services d’investissement (ALPSI) à + 21 % pour les intermédiaires en financement participatif (IFP). Au total, 24 805 demandes d’inscription ont été comptabilisées, avec une intensification en fin d’année et des délais de traitement qui s’améliorent aux yeux des intéressés (autour de 2,6 semaines).

Un quart des intermédiaires toujours en activité a été inscrit pour la première fois dès 2007, année de création du registre. En revanche, un tiers des intermédiaires radiés au 31 décembre 2018 a été immatriculé moins de 3 ans.

Une campagne de communication, lancée l’an dernier afin d’expliquer aux particuliers le rôle et l’intérêt du registre unique, a permis d’accroître le nombre de visites sur le site www.orias.fr : il totalise 4,7 millions de pages vues en 2018.

L’organisme souhaite également s’impliquer dans le projet de réforme des associations de courtiers : « L'Orias entend participer à la mise en œuvre de celle-ci dans les meilleures conditions possibles », indique son président, Philippe Poiget.

  • Mise à jour le : 26/07/2019

Vos réactions