EQUITIM 940x90_banniere_v3.gif

  L'urbanisation grignote toujours plus les terres agricoles

Le prix des terres agricoles poursuit sa hausse, même si elle a ralenti en 2016. Selon la Fédération nationale des Safer, qui a présenté mardi son étude annuelle sur les marchés ruraux, le prix moyen à l'hectare des terres et prés libres s'établit désormais à 6 030 € (+ 0,4 %), celui des terres et prés loués, à 4 550 € (+ 1,9 %). Le prix moyen à l'hectare des vignes s'échelonne entre 13 400 € (vignes hors AOP, + 2,2 %), 43 400 € (eaux-de-vie, + 1,7 %) et 140 600 € (vignes AOP, + 0,1 %). La Fédération a de nouveau exprimé ses craintes sur l'urbanisation des terres agricoles. Après un repli dû à la crise financière, elle constate que "l'artificialisation repart et l’accaparement des terres se poursuit !". Son président, Emmanuel Hyest, a défendu une fois de plus l'importance du rôle des Safer dans la régulation du marché foncier.
  • Mise à jour le : 31/05/2017