Banniere conference seb.gif

  L’OPCI en vitesse de croisière

Par : edicom

L’Aspim (Association française des sociétés de placement immobilier) et l’AFG (Association française de la gestion financière) publient la première édition de l’étude du marché des OPCI, au terme d’une collecte de données menée auprès de leurs adhérents.

L’Etude de marché des OPCI 2014 (situation au 31 décembre 2013) d’AFG-Aspim, réalisée avec le concours de IPD et de l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF), porte sur un échantillon très représentatif du marché (plus de 91 % de l’encours global). Elle distingue les deux familles d’OPCI, les véhicules tous publics destinés à la clientèle de particuliers et les fonds réservés aux investisseurs qualifiés. Au total, l’étude porte sur 150 OPCI pour un encours global de 32 milliards d’euros (sur 35 milliards d’euros au total) représentant une surface cumulée de 12,74 millions de mètres carrés.

Sept ans après le lancement des premiers OPCI, l’étude Aspim-AFG permet de dresser un bilan d’étape de ces fonds d’investissement de droit français concentrés sur l’immobilier. Au-delà des chiffres déjà connus, qui montrent la forte dynamique du lancement des OPCI, ce travail s’attache à apporter toute une série d’informations sur les modalités de gestion des capitaux investis.

En quelques années d’existence, l’OPCI destiné aux professionnels a atteint une certaine maturité. On observe déjà une forte diversité dans le patrimoine immobilier, avec une prédominance des bureaux et du commerce et de l’Ile-de-France, et la présence de nouvelles classes d’actifs (santé, hôtellerie, résidences étudiants et seniors, etc.). Quant aux investisseurs, ils proviennent d’horizons divers et sont Français aux deux tiers. De son côté, même si sa montée en charge a été moins rapide, l’OPCI grand public acquiert une place croissante dans les réseaux de commercialisation, notamment en tant qu’unité de compte immobilière des contrats d’assurance-vie.

Ce premier bilan positif permet à l’AFG et à l’Aspim de manifester à nouveau leur confiance dans la croissance à venir de l’OPCI. Outil efficace et bien régulé permettant aux Français de mieux préparer leur retraite et aux institutionnels de diversifier leurs placements en investissant dans des actifs peu corrélés à l’évolution des marchés financiers, l’OPCI sera progressivement en mesure d’accroître significativement sa contribution la plus large au financement de l’économie française.

  • Mise à jour le : 11/12/2014

Vos réactions