Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  Les OPCI en bonne place dans le portefeuille des épargnants

Par : edicom

La croissance de l’encours des OPCI destinés aux particuliers (10,4 milliards d’euros à fin 2016, contre 1,2 milliard d’euros en 2013) démontre que ce véhicule a trouvé toute sa place dans l’épargne des particuliers, notamment au travers des contrats d’assurance-vie, et contribue à la diversification de leur patrimoine sur la base d’un actif réel.

L’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim) et l’Association française de la gestion financière (AFG) publient la deuxième édition de l’étude du marché des OPCI 2017 qui propose le panorama le plus complet de ces véhicules d’investissement en immobilier destinés aussi bien au grand public qu’aux investisseurs institutionnels (OPCI professionnels ou OPPCI).

Il ressort de cette étude que la croissance de l’encours des OPCI destinés aux particuliers (10,4 milliards d’euros à fin 2016, contre 1,2 milliard d’euros en 2013) démontre que ce véhicule a trouvé toute sa place dans l’épargne des particuliers, notamment au travers des contrats d’assurance-vie, et contribue à la diversification de leur patrimoine sur la base d’un actif réel.

Les investisseurs institutionnels se tournent davantage vers les véhicules professionnels (OPPCI), qui leur permettent d’augmenter leur exposition sur le marché immobilier français. Ainsi, leur actif brut s’élève à 67,7 milliards d’euros à fin 2016 (contre 33,4 milliards d’euros à fin 2013), réparti quasi intégralement dans de l’immobilier détenu directement ou indirectement à travers des participations contrôlées.

Ouverture à des actifs immobiliers alternatifs

Cette dynamique industrielle soutenue se retrouve également dans le nombre de véhicules en circulation (279 OPPCI à fin 2016, soit quasiment le double de 2013) et 13 OPCI grand public. Le nombre de sociétés de gestion de portefeuilles (SGP) disposant d’un agrément pour gérer des actifs immobiliers est, quant à lui, passé de 68 en 2013 à 101 à fin 2016.

La stratégie d’investissement des OPCI est restée constante en trois ans. Elle reste ciblée sur des actifs core et core+ afin de sécuriser les rendements tout en limitant la volatilité. La France reste le marché le plus attractif pour les gestionnaires d’OPPCI, tandis que les OPCI grand public enregistrent une diversification de leur patrimoine à l’étranger, essentiellement en Europe, leur permettant de bénéficier des différents cycles économiques domestiques. On note, en outre, l’ouverture de ces deux types de véhicules à des typologies d’actifs immobiliers alternatifs, telles que la santé, l’hôtellerie ou la logistique. Le secteur des bureaux reste toutefois majoritaire.

 

 

 

 

  • Mise à jour le : 07/12/2017

Vos réactions