Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  Didier Dugué (Otea Capital) : « Notre positionnement stratégique sur le marché des CGP est validé »

Par : Benoît Descamps

Didier Dugué, directeur général, et Sandrine Cauvin, analyste-gérant récemment recrutée, reviennent sur le bon début d’année réalisé par Otea Capital qui se traduit par le lancement et la reprise de fonds, une nouvelle hausse des encours et le développement des partenariats avec les CGP.

Profession CGP : Comment se déroule cette année 2018 pour Otea Capital ?

Didier Dugué : Comme nos confrères, nous avons subi les incertitudes et mouvements de marchés depuis le début de l’année. Néanmoins, notre gamme résiste, ce qui prouve le bien-fondé de notre stratégie de gestion qui est la même depuis dix ans, à savoir une approche prudente qui vise à dégager une performance régulière sur un horizon de trois à cinq ans minimum, le tout en nous positionnant en décalage avec les indicateurs de marché que nous suivons. En effet, lorsque la confiance des investisseurs est au plus haut nous réduisons l’exposition de nos portefeuilles ; et, à l’inverse, nous profitons des points bas de marché pour investir.

Sandrine Cauvin : Au final, notre fonds flexible est quasiment à l’équilibre (- 0,71 % YtD au 28/08/2018, + 28,95 % sur cinq ans – part A : FR0010706747, source : Quantalys) ; tandis que notre fonds PEA a davantage souffert car plus exposé au marché actions (- 2,13 % YtD au 28/08/2018, + 63,93 % sur cinq ans – part A : FR0010738153, source : Quantalys). Il pâtit également de notre non-exposition au secteur du luxe actuellement porteur. En effet, nous estimons qu’il s’agit d’un secteur assez cyclique et proche de la survalorisation.

Et concernant votre collecte ?

D. D. : Après une hausse de nos encours de 37 % l’an passé à 150 millions d'euros, nos encours sont en hausse de 14 % sur l’année au 31 juillet dernier, dont +19 % sur la gamme de fonds gérés par la société. Cette croissance repose principalement sur nos partenaires CGP avec une hausse des encours de + 48 % pour la part A d’Otea 1 réservée aux CGP et de + 17 % sur celle d’Otea PEA.

Ces résultats viennent valider notre positionnement stratégique sur le marché des CGP. Nous estimons, en effet, que ce canal de distribution est le plus à même de tirer parti des évolutions réglementaires grâce à leur approche de conseil et d’adéquation solutions/besoins éprouvée et qui leur permet de gagner des parts de marché dans un environnement en plein mouvement.

En cette fin d’année et l’an prochain, nous poursuivons nos actions d’animations au travers des Déjeuners de la gestion en compagnie de confrères asset managers, la participation aux journées de formation validantes organisées par Alma Holding, ainsi que les entretiens quotidiens avec les CGP que réalise Pierre Fournier, notre directeur commercial.

Après avoir lancé Otea Energy en janvier, vous assurez désormais la gestion du fonds Septem Invest Global Macro. Pouvez-vous nous en dire plus sur ces deux fonds ?

D. D. : Nous avons lancé Otea Energy car nous avons senti un regain d’intérêt pour le pétrole et le secteur de l’énergie dans son ensemble. Néanmoins, ce fonds est encore récent et, ayant moins d’un an d’existence, nous pouvons difficilement le mettre en avant auprès de nos partenaires qui peuvent y accéder via Finaveo et Nortia.

Quant au fonds Septem Invest Global Macro, il s’agit d’un fonds de fonds diversifié prudent créé par le cabinet Septem Investment créé par Grégori Coudert dont la gestion était assurée par ABN Amro (10 millions d’euros d’encours). La reprise de sa gestion valide également notre stratégie de développement de proximité auprès des CGP. Ce fonds est principalement référencé chez AG2R La Mondiale et à vocation à être plus largement distribué.

S. C. : Avec notre fonds Otea Energy, nous cherchons à profiter des tendances lourdes sur le secteur de l’énergie, qui sont de répondre à une demande en énergie croissante et aux enjeux climatiques avec une nécessaire transition énergétique qui se fera en réduisant l’intensité énergétique et en remplaçant progressivement les énergies fossiles par des énergies décarbonées. L’objectif du fonds est donc de tirer profit des sociétés qui seront gagnantes sur le long terme face à ces enjeux et de l’évolution progressive du mix énergétique. Aujourd’hui, nous sommes positionnés à environ 70 % sur le gaz et le pétrole.

Septem Invest Global Macro est un fonds prudent qui vise une performance régulière : 5 à 6 % de performance par an pour une volatilité comparable. Grégori Coudert intervient comme conseil stratégique. Ici nous combinons des stratégies de gestion pour optimiser la performance et réduire les risques. Il s’agit de fonds bien connus des CGP et qui ont fait leur preuve sur le long terme tels que H2O Multibonds, Moneta Multicaps, Mandarine Unique, DNCA Invest Growth ou encore Sycomore Long Short.

  • Mise à jour le : 30/08/2018

Vos réactions