LFDE_ISR.jpg

  Jean-Pierre Grimaud (Ofi AM) : « Étendre nos activités auprès de la clientèle individuelle »

Par : Benoît Descamps

Jean-Pierre Grimaud, directeur général d’Ofi Asset Management, revient sur les raisons de la prise de participation d’Ofi AM au sein de Finaveo & Associés, ainsi que sur les objectifs de développement sur le marché des CGP.

Profession CGP : Pourquoi avoir décidé de prendre une participation au sein de Finaveo & Associés ?

Jean-Pierre Grimaud : Pour Ofi AM, cette opération intervient dans la logique du déploiement de notre plan de développement stratégique Ofi 2020 qui vise à étendre nos activités auprès de la clientèle individuelle, au-delà des réseaux de nos actionnaires, via les banques privées et les cabinets de conseils en gestion de patrimoine. Cette stratégie avait déjà commencé à être déployée via notre prise de participation au sein du groupe Crystal Expert & Finance en 2017.

Dans cette logique, notre entrée au capital de Finaveo & Associés a fait sens, mais nous ne souhaitions pas opérer de manière seule afin de ne pas « tuer » le principe de la plate-forme, d’où cette alliance avec le groupe Apicil et le groupe Crystal Expert & Finance qui sera le chef de file du projet. Nous serons donc un des asset managers fournisseur de la plate-forme, déjà référencé, mais nous allons travailler cette présence pour fournir nos meilleurs produits et services.

Finaveo & Associés dispose d’un avantage technologique majeur et d’une belle part de marché sur les offres bancaires, là où la plupart des plates-formes sont positionnées sur le marché de l’assurance-vie. Il existe donc un fort potentiel de développement sur ce marché, même si avec la mise en place du PFU l’avantage compétitif de l’assurance-vie peut s’amenuiser.

Vous prenez donc une participation directe et une autre indirecte via le groupe Crystal…

J.-P. G. : Oui, mais nous ne sommes actionnaires qu’à 34 % dans Crystal, ce qui dilue notre position. Or, nous souhaitions marquer le fait que nous sommes un actionnaire de Finaveo.

Pour quelles raisons le marché des CGP vous est-il attractif ?

J.-P. G. : Après les banques et les assurances, il est le troisième distributeur de produits financiers en France. Ce canal prend toute son importance et connaît une croissance lente, mais inexorable.

Historiquement, Ofi AM développe des solutions pour les institutionnels, nous comptons les répliquer en partie sur le marché retail. Il s’agit notamment de notre approche ESG avec la gamme RS (Responsible Solutions), mais aussi de nos solutions en non-coté, également avec une forte dimension ESG, que nous allons décliner vers la clientèle de particuliers. S’agissant des services, nous comptons accompagner nos partenaires dans la connaissance de leurs clients et la formalisation de leurs projets d’investissement afin de mieux calibrer les solutions d’investissement, en proposant des outils digitaux permettant de mieux appréhender les profils des investisseurs.

Que représente actuellement le marché des CGP chez Ofi AM ?

J.-P. G. : La clientèle des CGP représente un quart des 2,2 milliards d’euros d’encours gérés pour le compte de clients individuels.

  • Mise à jour le : 28/09/2018

Vos réactions