Primofamily.jpg

  Une rentrée chargée chez Otea Capital

Par : Benoît Descamps

Alors que ses encours ont progressé de 40 % l’an passé pour atteindre 150 millions d’euros, la société de gestion indépendante fondée par Laurent Puget, Thierry Levalois et Frédéric Fangio vient d’annoncer la nomination de Jean-Baptiste Brette en tant que directeur de la gestion privé (notre photo). Passé par BNP Paribas, où il a été pendant cinq ans gérant de portefeuille, puis par la Financière de l’Echiquier pendant huit ans, où il a respectivement assumé les responsabilités de gérant privé, directeur adjoint de la gestion privée et directeur de la gestion privée, Jean-Baptiste Brette sera en charge du développement de la gestion privée d’Otea Capital, ainsi que de l’offre de gestion sous mandat pour la partie bancaire et de délégation de gestion pour la partie assurance auprès des CGPI.

 « Nous avons connu un bon développement sur l’année 2017, conforme aux ambitions que nous nous sommes fixées, expose Didier Dugué son directeur général délégué en charge du développement depuis janvier 2017. Mais nous comptons aller encore plus loin, notamment par la mise en place d’une offre de service renforcée à destination tant des clients finaux que des CGP, canal de distribution exclusif sur lequel nous misons pour l’avenir. C’est dans ce cadre que Jean-Baptiste Brette nous rejoint pour apporter son expérience et son expertise à nos partenaires. »

Par ailleurs, à compter du 1er février, la société de gestion débutera la commercialisation d’un nouveau fonds thématique : Otea Energy, agréé par l’AMF le 27 décembre dernier. Cet OPCVM monde aura notamment un biais marqué sur le pétrole.

« Notre fonds patrimonial Otea 1 pèse désormais 70 millions d’euros, avec un fort développement via les CGPI et une performance de + 10,90 % l’an passé, se félicitie Didier Dugué. Notre ambition est d’en faire un fonds patrimonial de référence chez nos partenaires. Notre fonds actions Otea PEA a également remarquablement bien performé l’an passé : + 24,18 %. Pour 2018, nous comptons renforcer notre présence auprès de nos partenaires et continuer à délivrer des performances régulières tout en maîtrisant les risques. Les six prochains mois s’annoncent d’ailleurs plutôt porteurs tandis que la seconde partie de l’année risque d’être plus compliquée. »

En ce début d’année, Otea Capital finalise ses rencontres avec les partenaires dans toute la France (Les déjeuners de la gestion) en compagnie de Portzamparc et Axiom AI. Après s’être rendus à Montpellier, Lille et Rennes en décembre, les trois asset managers iront à Bordeaux le 18 janvier, Reims le 24 janvier, Grenoble le 31 janvier, Toulouse le 6 février, Nice le 7 février, Marseille le 13 février et Paris le 15 février.

La société prévoit de réaliser un nouveau tour de France auprès des CGPI en compagnie de BNP Paribas AM et Vega IM et avec onze dates au programme : à Paris le 7 mars, Nice le 8 mars, Lyon le 28 mars, Dijon le 29 mars, Toulouse le 2 avril, Chambéry le 4 avril, Strasbourg le 5 avril, Angers/Bouchemaine le 17 avril, Quimper le 18 avril, Lille le 19 avril et Biarritz le 25 avril.

La société anime également le Club ACO composé d’une quarantaine de cabinets et des plates-formes AXA Théma et Cardif. Il s’agit d’un Club de réflexion sur l’évolution de l’industrie et des métiers de la gestion de patrimoine. Ses prochaines réunions se tiendront le 19 mars prochain sur le thème de la digitalisation et ses impacts chez les CGP, les plates-formes et les sociétés de gestion de portefeuille ; et le 23 avril sur le thème de la fiscalité et de l’optimisation des nouveaux dispositifs.

  • Mise à jour le : 05/01/2018

Vos réactions