AGL- GIGA BANNIÈRE 940X90-CLIC2.gif

  Sycomore lance un fonds diversifié-patrimonial ISR

Par : edicom

Sycomore Next Generation (LU1961857551, SRRI 3), voici le nom de ce fonds qui investit dans les entreprises dont les modèles sont compatibles avec l’objectif d’une croissance durable cogéré par Emmanuel de Sinety, Alexandre Taïeb et Stanislas de Bailliencourt. Les gérants privilégient les entreprises en position d’influer positivement sur les générations futures, à savoir celles qui améliorent le niveau de vie, les acteurs vertueux en matière d’énergie verte, de climat, de biodiversité... encore les sociétés qui accordent une attention particulière au bien-être de leurs collaborateurs. « Une démographie en expansion couplée à un vieillissement de la population créent de nouveaux besoins ; la raréfaction/surconsommation des ressources naturelles appelle, entre autres, à revoir les méthodes de production et engendre de nouveaux modes de consommation ; la robotique nous oblige à repenser les processus de recrutement, tandis que les nouvelles technologies ‘disruptent’ les usages... Ces transformations soulèvent la question du sort réservé aux générations futures qui aspirent à une vie meilleure », expose Alexandre Taïeb.

Le fonds adopte une gestion opportuniste entre actions (de 0 à 50% de l’actif) et instruments obligataires (entre 0 et 100%), corporate ou souverain. « Cette liberté de gestion nous offre la latitude nécessaire pour répondre à un double enjeu qui s’inscrit dans notre démarche d’investisseur responsable : générer de la performance tout en conservant un niveau de risque maitrisé d’une part, et répondre aux enjeux de développement durable d’autre part », indique Stanislas de Bailliencourt.

Le fonds s’attache à sélectionner en priorité les sociétés qui, à travers leurs produits et services et/ou leurs opérations, s’alignent aux objectifs de développement durable des Nations unies et aux indicateurs ESG long terme.

S’agissant de la poche obligataire, notons que Sycomore AM a créé son modèle de notation des Etats qui combine à la fois des critères quantitatifs et qualitatifs, avec une dimension ESG prépondérante. Trente-deux pays non membres du pacte mondial des Nations unies sont ainsi exclus. Le fonds s’interdit, par ailleurs, d’investir dans les Etats qui n’obtiennent pas une note globale supérieure à 2/5 selon cinq piliers clés : développement durable, gouvernance/système politique, santé économique, corruption & droits humains, et inclusion sociale/égalité.

Le fonds a d’ores et déjà reçu le label ISR, comme les fonds Sycomore Sélection Responsable, Sycomore Sélection Crédit, Sycomore [email protected], Sycomore Eco Solutions et Sycomore Shared Growth.

  • Mise à jour le : 18/10/2019

Vos réactions