Gigabanniere Senioriale 12 oct 30 au nov 2017.gif

  Assurance-vie : collecte nulle en mars

Par : Paola Feray

Depuis plusieurs mois, le placement préféré des Français connaît une faible collecte. Jusqu’à ce mois de mars où, entre dépôts et retraits, la collecte nette s’élève à… zéro !

Après les 800 millions d’euros collectés par l’assurance-vie en décembre, 400 millions d’euros en janvier, 600 millions d’euros en février, voilà que l’assurance-vie connaît une collecte nette de zéro en mars, contre 1,8 million d’euros en mars 2016, selon les chiffres de la Fédération française de l’assurance (FFA) publiés en début de semaine. Un signe de plus qu’après le coup de bambou d’un des pans de la loi Sapin II qui prévoit de bloquer toutes possibilités de rachat de l’assurance-vie par les épargnants en cas de menace de stabilité financière, la faiblesse des rendements 2016 des fonds en euros autour de 2 %, et le projet de Flat Tax du candidat à la présidentielle Emmanuel Macron, les Français se montrent de plus en plus prudents.

Dans le détail, pour le mois de mars, les cotisations en assurance-vie (fonds en euros + unités de compte) représentent un total de 12,2 milliards d’euros, contre 12,4 Md€ en mars 2016, les UC s’élevant à elles seules 3,3 Md€, contre 2,3 Md€ en mars 2016, confirmant la tendance enregistrée depuis septembre dernier d’une sensible augmentation. Si la collecte en fonds euros fait grise mine, les unités de compte prennent le relais.

 

Enfin, selon les chiffres de la FFA, au cours des trois premiers mois de 2017, le montant des cotisations collectées par les sociétés d’assurances est de 34,7 milliards d’euros (37,3 milliards d’euros sur la même période en 2016). Les versements sur les supports unités de compte représentent 9,3 milliards d’euros, soit 27 % des cotisations. Sur la même période, les prestations versées par les sociétés d’assurances s’élèvent à 33,7 milliards d’euros.

La collecte nette s’établit à 1 milliard d’euros depuis le début de l’année.

L’encours des contrats d’assurance-vie (provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices) s’élève à 1 646 milliards d’euros, à fin mars 2017 (en progression de 3 % sur un an).

  • Mise à jour le : 28/04/2017

Vos réactions