ERES PCCP WEB Avril_940x90.gif

  CPR lance un fonds dédié à la lutte contre le réchauffement climatique

Par : edicom

CPR AM et CDP (ONG internationale à but non lucratif, pionnière dans la publication des données carbones des entreprises et seul fournisseur de telles données alignées sur les recommandations du TCFD – Task force on climate related disclosures), viennent de lancer CPR Invest - Climate Action, un fonds thématique d’actions internationales ayant une approche multisectorielle et ciblant les entreprises qui gèrent le mieux les risques climatiques.

Dans le cadre de ce partenariat, CPR AM utilise les notes climatiques et l’expertise du CDP pour compléter par sa propre approche ESG

« Avec CPR Invest – Climate Action, nous cherchons avant tout à investir dans les sociétés les plus vertueuses en matière de transition énergétique, celles qui tiennent compte du risque climatique dans leur stratégie et s’engagent à fournir des efforts propres à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) afin de maintenir une hausse de la température mondiale en dessous de 2 degrés Celsius d’ici 2100 », précisent les gérants, Alexandre Blein et Arnaud du Plessis.

L’univers de départ est constitué par l’indice MSCI World All Countries, soit 2800 valeurs. Ensuite, la gestion s’appuie sur un triple filtre d’exclusion :

- le premier filtre, basé sur les notes du CDP, vise à exclure les entreprises affichant des notes autres que A et B (considérées comme les plus vertueuses) - avec réintégration des entreprises notées C ayant adopté un Science Base Target qui désignent des objectifs de réduction des émissions GES conformes au niveau de décarbonisation nécessaire pour maintenir la hausse de la température mondiale en-dessous de 2°C par rapport aux températures préindustrielles ;

- le deuxième filtre s’appuie sur les notations du bureau d’analyse extra-financière d’Amundi et vise à exclure les entreprises ayant les plus mauvais comportements en matières ESG ;

- et le troisième filtre est appliqué permettant d’exclure les entreprises faisant l’objet de controverses sévères sur les sujets ESG.

L’univers d’investissement retenu - environ 700 valeurs - reflète les meilleures pratiques environnementales dans tous les pays et dans tous les secteurs. L’équipe de gestion applique ensuite son processus de gestion classique qui combine analyse quantitative à deux niveaux, analyse fondamentale approfondie et gestion du risque. Le portefeuille final compte environ 60 à 90 valeurs. 

  • Mise à jour le : 01/02/2019

Vos réactions