ERES PCCP WEB Avril_940x90.gif

  Le logement pleure, l’épargne-logement rit

Par : edicom

L’épargne logement gagne du terrain. Son encours a atteint, au 31 août 2014, plus de 207 milliards d’euros contre 201 milliards d’euros à la fin de l’année 2013. Il retrouve son niveau de 2006 encore loin de son record de 2005 à 228 milliards d’euros.

Selon La Lettre du Cercle de l'épargne datée de novembre 2010, avec le changement de la législation, de nombreux Français s’étaient détournés de ce produit. Il avait atteint un point bas en 2008 avec 172 milliards d’euros. Le retour en grâce du plan d’épargne-logement est lié à sa rémunération qui est restée à 2,5 % depuis plusieurs années. Par ailleurs, les Français sont dans une phase d’attentisme au niveau des achats immobiliers ; ils ont donc tendance à épargner soit pour rembourser leurs crédits, soit en vue d’acquérir à terme un bien immobilier.

Ce retour de flamme du PEL intervient au moment même où le secteur de l’immobilier traverse une crise. Ainsi, les mises en chantier de logements neufs en France ont diminué entre juin et septembre de 5,1 % en rythme annuel. Sur les douze mois écoulés, entre octobre 2013 et septembre 2014, le nombre de logements neufs mis en chantier affiche encore un recul de 11,7 % à 301 758 unités.

  • Mise à jour le : 07/11/2014

Vos réactions