Gif animé de SAS Medicis 2018-940x90.gif

  Baisse de la collecte des fonds d’investissement en 2015

Par : edicom

Photo : DR

Au niveau de la collecte mondiale en 2015, les fonds d’investissement enregistrent une baisse d’un tiers par rapport à 2014. Ce qui n’empêchent pas les fonds actions de rester en tête, devançant les fonds d'allocation et les fonds alternatifs…

Selon le quatrième rapport annuel sur les flux de souscription au niveau mondial des fonds d’investissement (Sicav, FCP, Mutual Funds…) et des produits indiciels cotés (ETP) de MorningStar, le total de la collecte 2015 avec 949 milliards de dollars, ressort en net recul par rapport aux 1 400 milliards de dollars qu’avaient attirés les fonds à l’échelle mondiale en 2014.

Pour les analystes de Morningstar, cette baisse sur les marchés actions est due aux incertitudes croissantes liées à l’évolution des politiques monétaires aux Etats-Unis et en Europe, au ralentissement de la croissance mondiale et à la chute des prix des matières premières, pétrole en tête. Certes moins importants, les flux ont été distribués, cependant, de manière plus homogènes à travers les régions.

L’Europe en tête

Avec 471 milliards dollars de collecte nette, incluant les fonds domiciliés en Europe et les fonds Cross-Border, l’Europe est la zone qui a le plus collecté en 2015, devant les Etats-Unis (263 milliards de dollars) et l’Asie (202 milliards de dollars). Aux Etats-Unis, 263 milliards de dollars ont été placés dans des fonds en 2015, contre 580 milliards de dollars en 2014. L’Asie a enregistré le meilleur taux de croissance organique (18,6 %) de l’ensemble des régions analysées par Morningstar. 

Les fonds actions privilégiés

Selon les résultats de l’étude de Morningstar, les fonds d’actions dominent les autres catégories à l’échelle mondiale en termes de collecte annuelle, même s’ils n’ont attiré que 305 milliards de dollars, contre 476 milliards en 2014. Viennent ensuite les fonds d’allocation qui, même s’ils ont marqué une inversion de tendance notable par rapport à 2014, ont attiré 171 milliards de dollars en 2015, devançant ainsi les fonds obligataires (132 milliards de dollars), suivis des fonds alternatifs qui ont enregistré une deuxième année de croissance organique à deux chiffres (+17,4%). Très prisés par les investisseurs en quête de diversification et de rendements réguliers, dans un environnement incertain pour les actions comme pour les obligations, les fonds alternatifs affichent alors le meilleur taux de progression de toutes les catégories.

  • Mise à jour le : 23/03/2016

Vos réactions