Banniere-C-V-2017_256.gif

  Livret A : baissera ou ne baissera pas au 1er février 2015 ?

Par : edicom

Selon La lettre du Cercle de l’épargne de décembre 2014, compte tenu des règles en vigueur, le gouvernement devrait logiquement abaisser le taux du Livret A à 0,75 %. Son taux doit, en effet, être supérieur de 0,25 point au taux d’inflation.

Au mois d’août dernier, le ministre de l’Economie a refusé de suivre la préconisation du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer. Qu’en sera-t-il le 1er février 2015 ? Au nom de la hiérarchie des taux, il serait logique de diminuer le taux du Livret A. En effet, le Livret A comme le LDD sont des placements à court terme et liquides. Il est assez difficile d’avoir d’un côté une OAT à 10 ans rémunérée à 0,9 % et un Livret A rémunéré à 1 %. L’écart entre l’épargne défiscalisée et les placements longs tend à se réduire ce qui n’est pas sain. Par ailleurs, le rendement élevé du Livret A pénalise le logement social qui pourrait avoir intérêt à se financer sur le marché. Il complique la gestion de la Caisse des dépôts qui doit rémunérer les réseaux en charge de la collecte et ses propres services tout en assurant un rendement d’un point aux épargnants. Au-delà de ces arguments économiques et financiers, le gouvernement prendra en compte l’effet politique, à quelques semaines des élections cantonales, d’une éventuelle baisse du taux du Livret A. Par ailleurs, une nouvelle diminution de ce taux accentuerait le mouvement de décollecte que nous connaissons depuis six mois. Il faut remonter à la période de mai à novembre 2005 (7 mois) pour retrouver une période, aussi longue. D’ici la fin de l’année, la décollecte devrait être proche de 8 milliards d’euros pour le Livret A et le LDD. Elle n’efface pas les collectes positives de 2012 et de 2013 qui s’étaient élevées respectivement à 49 et 19 milliards d’euros.

  • Mise à jour le : 12/12/2014

Vos réactions