Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  Pascal Vieville : « Le rachat de Finaveo, un changement dans la continuité »

Par : Benoît Descamps

Ce jeudi 19 juillet, les groupes Ofi, Apicil et Crystal réunis au sein d’un consortium sont entrés en discussions exclusives en vue de la reprise de la plate-forme bancaire Finaveo & Associés (1,5 milliard d’euros d’encours). Pascal Vieville, directeur général délégué de Finaveo & Associés, nous dévoile les premiers contours de cette opération qui reste soumise à l’approbation des autorités de tutelle.

Profession CGP : Quelles sont les modalités de cette opération ?

Pascal Vieville : Le consortium composé d’Apicil, Ofi AM et le groupe Crystal Expert & Finance va acquérir 100% de Finaveo, ce qui signifie que les actionnaires personnes physiques – Axel Rason, Franck Fourrière, Alexandre Peschet et moi (66 % des parts) –, ainsi que Mirabaud (34 % du capital) qui nous a accompagnés dès notre création, céderons l’ensemble de nos parts.

Toutefois, Franck Fourrière et moi allons rester au sein de Finaveo pour accompagner les repreneurs dont l’objectif est de devenir un acteur de référence sur le marché de la gestion de patrimoine.

S’agit-il d’une réponse à la récente acquisition de Sélection 1818 par Nortia ?

P. V. : Plus que d’une réponse, il s’agit de la suite logique d’un marché en pleine mutation. Nous pensons qu’à terme les acteurs plateformes seront plus globaux et moins nombreux.

Quels sont les changements pour vos partenaires et leurs clients ?

P. V. : Il s’agit d’un changement dans la continuité. Cette opération capitalistique n’a aucune incidence pour nos partenaires et leurs clients : le teneur de compte reste le même, les conventions également, la structure juridique perdure, les interlocuteurs Finaveo ne changent pas… Progressivement, l’offre de Finaveo sera sûrement enrichie via les apports de ses futurs actionnaires avec une offre plus large de services et produits.

Les projets stratégiques de la société restent d’actualité, avec entre autre une V2 de Naveo en fin d’année, la dématérialisation des souscriptions sur produits structurés, la refonte interne du CRM et enfin l’arrivée prochaine d’un second teneur de compte en la présence de Copartis (une joint-venture entre BNP Paribas et CA titres).

Avec Crystal Expert & Finance, nous bâtirons une structure d’entrepreneurs qui connaît bien le marché des CGP et qui est la tête de pont du consortium, la stratégie du futur de Finaveo.

Comptez-vous poursuivre votre développement en dehors du marché des CGP ?

P. V. : Nous avons toujours affirmé que les banques, sociétés de gestion et autres institutionnels étaient pour nous un relais de croissance. En effet, comme cela a déjà été fait avec Primonial Gestion Privée il y a trois ans, notre outil peut être mis à disposition en marque blanche et nous comptons accélérer sur ce point.

Quel est l’impact pour Upsideo ?

P. V. : Upsideo conserve son indépendance. Si les actionnaires étaient communs à ceux de Finaveo, la structure était et reste totalement indépendante. Upsideo sera toujours le fournisseur privilégié des solutions digitales utilisées par Finaveo.

 

Retrouvez également la tribune de Pascal Vieville : Rapprochements des plates-formes bancaires : quels enjeux pour les CGP ?

 

  • Mise à jour le : 23/07/2018

Vos réactions